La pluie est revenue aux Philippines où un nouveau typhon est annoncé pour ce week-end. La tempête tropicale Ketsana, qui avait touché le pays samedi dernier en provoquant des inondations exceptionnelles à Manille et dans ses environs, avait déjà causé le déplacement de 140 000 personnes, dont environ 70 000 d’entre elles sont encore hébergées aujourd’hui dans des centres d’évacuation. Beaucoup d’endroits sont encore inondés dans la région est de Manille et dans la province de Rizal, à l’est de la capitale. Les équipes d’urgence de MSF ont effectué des évaluations en se déplaçant par hélicoptère et sont d’ores et s’occupent déjà d’apporter un soutien médical et des biens de première nécessité aux victimes des inondations qui se trouvent dans ces centres. Les équipes dirigent en priorité leur assistance vers les populations des lieux les plus touchés par les crues, vers les bidonvilles et les zones les plus pauvres de la ville. Les communautés, déjà grandement affectées, se préparent malheureusement à faire face à de nouvelles inondations. Comme l’explique Oifa Bouriachi, coordonnatrice de l’urgence à Manille, les communautés vivant très près du littoral et le long des rivières, ont déjà commencé à être évacuées.