Médecin Sans Frontières a recommencé à travailler en Afghanistan en 2009. Le retour de l’organisation dans le pays, après 5 ans d’absence, a été motivé par l’augmentation du nombre de signaux concernant la situation générale des Afghans qui devenait de plus en plus mauvaise. Le pays devient de plus en plus dangereux et l’accès aux services de santé est problématique pour un grand nombre d’Afghans. MSF travaille actuellement à l’hôpital d’Ahmed Shah Baba à l’est de Kabul. Il va être réhabilité en hôpital de District et prodiguera un large éventail de services médicaux, incluant les soins d’urgence. L’hôpital est situé dans une zone qui connaît une rapide expansion de la population : les gens viennent chercher une paix relative par rapport au conflit et espèrent trouver du travail. C’est aussi le cas pour Kaboul comme pour tout le reste du pays. Très prochainement, MSF va réhabiliter une partie de l’hôpital de Lashkargah, la capitale de la province d’Helmand qui se trouve au cœur du conflit. En l’absence d’équipe médicale et de traitements, peu de gens s’y rendent, malgré le fait que ce soit un des deux seuls hôpitaux de référence dans le sud de l’Afghanistan. MSF a quitté l’Afghanistan en juin 2004 après l’assassinat brutal de 5 membres de son personnel dans la province de Badghis. À ce moment là, beaucoup pensaient que l’Afghanistan était en bonne voie de récupération grâce à un investissement international majeur pour l’aide au développement. Aujourd’hui, cet espoir s’est réduit en fumée. Le besoin d’assistance médicale d’urgence est devenu une fois encore très élevé. Pour son travail en Afghanistan, MSF n’accepte aucun fond provenant d’un quelconque gouvernement. Par contre, l’organisation dépend entièrement des dons du grand public.