5 oct 2015 - 15:00

Médecins Sans Frontières (MSF) a publié aujourd'hui cette déclaration à la suite de l’annonce qu'une entente sur le Partenariat transpacifique (PTP) — un accord commercial international ayant des conséquences graves pour l'accès aux médicaments abordables — a été signée par les négociateurs des 12 pays côtiers du Pacifique, dont le Canada, à Atlanta. La déclaration a été émise par Judit Rius Sanjuan, directrice et conseillère politique de la campagne d'accès de MSF aux États-Unis :

 

 « MSF exprime sa consternation que les pays du PTP se sont pliés aux demandes du gouvernement américain et des compagnies pharmaceutiques multinationales qui entraîneront une hausse des prix des médicaments pour des millions de personnes, en prolongeant inutilement les monopoles et en retardant encore davantage la concurrence des génériques qui fait baisser les prix. Les grands perdants du PTP sont les patients et les prestataires de soins dans les pays en développement. Bien que le texte initial ait été favorablement modifié au fil des négociations, le PTP passera à l’Histoire comme l’entente commerciale la plus préjudiciable jamais signée en matière d’accès aux médicaments dans les pays en développement.  Ceux-ci seront contraints de changer leurs lois pour incorporer des protections de propriété intellectuelle abusives pour les entreprises pharmaceutiques.

 

À titre d'exemple, la protection supplémentaire de monopole prévue pour les médicaments biologiques sera en vigueur pour tous les pays du PTP en développement. Le prix à payer pour ces pays dans les décennies à venir se mesurera par l'impact de ces dispositions sur les patients. Maintenant, l'accord est entre les mains des instances nationales de chacun des pays pour approbation finale.  Nous exhortons donc tous les gouvernements à se questionner sérieusement, avant de signer sur la ligne pointillée, si telle est la direction qu’ils veulent prendre sur l'accès à des médicaments abordables et la promotion de l'innovation biomédicale. Les répercussions négatives du PTP sur la santé publique seront énormes et se feront sentir pendant des années à venir, et ce, non seulement dans les 12 actuels pays signataires de l’accord. De surcroît, le PTP crée un dangereux précédent pour tout futur accord commercial ».

 

Judit Rius Sanjuan est directrice et conseillère politique de la Campagne d’accès de MSF aux États-Unis.

Articles & Publications sur le même sujet