20 juin 2017 - 14:45

Le gouvernement du Canada reconnaîtra le groupe Médecins Sans Frontières (MSF) Canada et présentera la Croix du service méritoire du Gouverneur général à la présidente internationale de MSF, la médecin canadienne Dre Joanne Liu, en reconnaissance des efforts extraordinaires de l'organisation médicale humanitaire pendant la crise d'Ebola en Afrique de l'Ouest. La cérémonie de remise des prix aura lieu à Ottawa le 23 juin 2017.

Entre mars 2014, lorsqu'une épidémie d'Ebola a été confirmée pour la première fois en Guinée, jusqu'à la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest en janvier 2016, MSF a envoyé 68 membres de son personnel médical et non médical venant de partout au Canada sur les lignes de front de l'épidémie d'Ebola en Sierra Leone, en Guinée et au Libéria. Certains membres du personnel sont même retournés en Afrique de l'Ouest à plusieurs reprises. MSF a travaillé en étroite collaboration avec l'Agence de santé publique du Canada aux niveaux fédéral et provincial pour faciliter le retour en toute sécurité de notre personnel au Canada et a donné aux établissements de santé et aux hôpitaux canadiens des formations et des conseils sur les difficultés liées à la lutte contre Ebola. En organisant des événements publics et en sensibilisant les médias, MSF a contribué à réduire la stigmatisation et la peur, et à informer le public canadien des causes et des symptômes de la maladie.

Dans son rôle de présidente internationale de MSF, la Dre Joanne Liu a alerté la communauté internationale face à l'ampleur sans précédent de l'épidémie, en l'exhortant à accroître son soutien aux pays de l'Afrique de l'Ouest concernés.  En septembre 2014, la Dre Liu s'est adressée aux Nations Unies à New York pour demander un soutien accru des États membres de l'ONU.  L'aide internationale à grande échelle a finalement été déployée vers les pays touchés par Ebola vers la fin de 2014.

L'ampleur de l'intervention de MSF devant cette épidémie d'Ebola était sans précédent. Au plus fort de la crise, l'organisation comptait près de 4 000 employés locaux et plus de 325 travailleurs internationaux sur le terrain pour lutter contre l'épidémie dans les trois pays. Quatorze membres du personnel de MSF ont perdu la vie pendant l'épidémie. MSF a mis en place et géré 15 centres de traitement et de transit Ebola en Afrique de l'Ouest, et y a accueilli plus de 10 000 patients. Pour augmenter sa capacité de réponse, MSF a également donné de la formation sur la prise en charge des cas d'Ebola à des milliers de personnes au sein de MSF, des gouvernements nationaux, des Nations Unies et d'autres organisations non gouvernementales.

Articles & Publications sur le même sujet